Topless versus «Droits de l’Homme» ?!?

Étiquettes

On peut au moins reconnaître aux militantes du groupe Femen leur capacité à susciter une production d’âneries en tous genres.

Cette fois, c’est le procureur de la république qui coiffe le bonnet, en justifiant ce 17 septembre 2014 sa réquisition d’une amende de 1 500 euros contre Iana Jdanova, militante ukrainienne des Femen, pour avoir symboliquement «poignardé», le 5 juin dernier, la statue de cire de Vladimir Poutine au musée Grévin.

Le procureur a jugé que ce geste :

«…porte atteinte à la réputation de Paris, de la France et des droits de l’homme en général».

Capture d’écran 2014-09-17 à 17.04.39

Ajout (15 octobre). La militante a été condamnée ce mercredi 15 octobre à 1 500 euros d’amende, conformément aux réquisitions du parquet, pour «dégradation volontaire» et «exhibition sexuelle». Ce dernier chef ouvre la voie à une répression du «nu manifeste».

Les commentaires sont fermés.