Mots-clés

, ,

capture-decran-2016-10-13-a-10-53-58Je reproduis le premier alinéa d’un article de Charlotte Cosset et Gilles Malandain consacré à André Léo (ci-dessus) et publié dans les Cahiers d’histoire. Revue trimestrielle d’histoire critique (132 | 2016 : Partir, travailler, s’organiser (XVIIIe-XXe siècles)).

Vous pouvez le lire et le télécharger librement sur le site de la revue.

ch132_couv_1_1_50_300-small200

Au terme d’une trentaine d’années de véritable « redécouverte », André Léo peut être considérée aujourd’hui comme une figure majeure du féminisme et du socialisme du second xixe siècle. Après avoir été presque totalement oubliée entre sa mort et les années 1980, c’est non seulement son importante œuvre littéraire, essentiellement romanesque et comparable à celle de George Sand, qui a été exhumée et réappréciée, mais aussi une pensée originale, extrêmement ferme, constante et influente dans l’effervescence des dernières années du Second Empire et jusqu’à la Commune. C’est enfin l’ensemble de la vie et du parcours de cette femme engagée qui a été réinvesti par la recherche, jusqu’à un récent volume collectif, Les vies d’André Léo, publié en 2015 dans la collection « Archives du féminisme » des Presses universitaires de Rennes. Ce volume présente un bon panorama des connaissances accumulées et des réflexions menées aujourd’hui sur cette actrice de l’histoire comme sur son œuvre prolixe. Sans revenir en détail sur les étapes de cette exhumation de l’œuvre et du parcours d’André Léo, qui s’est accélérée dans les années 2000, soulignons le rôle majeur joué en l’occurrence par des acteurs locaux, implantés dans le sud du département de la Vienne, pays natal de l’écrivain, en particulier des éditeurs – les Éditions du Lérot et les Publications chauvinoises (APC) – et l’association André Léo, créée à Lusignan, qui a progressivement élargi son optique en développant notamment, depuis 2006, un riche site internet consacré à l’écrivain (andreleo.com). Cette impulsion locale a trouvé un relais à l’université de Poitiers et a favorisé la convergence de travaux menés à d’autres échelles, pas forcément tous focalisés sur la seule figure d’André Léo, une focalisation qui a évidemment ses limites et ses inconvénients heuristiques, dont nous sommes conscients.