Mots-clefs

, ,

Encore cette année, je me suis trouvé en trop relative santé pour rallier le lieu où une soixantaine de modernes sans-culottes ont célébré comme il se doit l’anniversaire de la chute de la monarchie par guillotinade de son incarnation soi-disant divine: Louis Capet.

capture-decran-2016-06-15-a-20-37-28D’autres célébrations de table ont eu lieu en France (et ailleurs… qui sait?), mais mes ami(e)s ne tolèrent pas le voisinage de monarchistes, comme ces œcuméniques banqueteurs qu’évoque Libération.

Je reproduis ci-dessous l’invitation au banquet 2017, et j’en profite pour adresser un fraternel salut à celles et ceux qui ont ripaillé ce 21 janvier.

Il est fort possible que dans les temps à venir tel autre événement, marquant et radical, de la Grande Révolution soit choisi et célébré — de préférence à la belle saison — par quelque bombance…

Fêter la fin d’un régime pluriséculaire n’empêche pas de créer des traditions, au contraire !

capture-decran-2017-01-22-a-00-21-10