Mots-clés

, ,

Je trouve sur un site de vente par correspondance ce chef-d’œuvre du mauvais goût français : une Bastille publicitaire en porcelaine faisant mignonnette, ici remplie d’armagnac (le goulot est en-dessous) et cendrier ou vide-poche par-dessus. La chose ayant été produite à l’occasion des célébrations du bicentenaire de la Révolution.

Je ne vous indique pas le prix demandé : assez ri pour cette fois!