Étiquettes

, , , , , ,

L’actualité éditoriale de la Révolution française n’épargne pas, si j’ose dire, la bande dessinée. En témoigne ce volume présenté par Le Monde, sans qu’il soit possible de comprendre qui sont les scénaristes et les dessinateurs de chaque livraison, ce qui est bien dommage, et pour tout dire exaspérant.

On accordera volontiers aux auteurs (autrices?) qu’il est difficile de ramasser une période aussi riche en un aussi petit nombre d’images sans procéder à des raccourcis. Cependant, concernant la pétition qui a été signée au Champ-de-Mars le 17 juillet 1791, mieux aurait valu parler (p. 30) du courant républicain ou des deux clubs (Jacobins et Cordeliers), voire du seul club des Cordeliers, plutôt que de ne citer que le club des Jacobins qui a précisément lâché l’affaire le jour même.

Quand à certaines formulations, elles rappellent fâcheusement le journalisme de connivence, façon France-Info. On apprend ainsi (non sans émotion), que ce pauvre La Fayette «a été contraint» de faire massacrer des hommes, des femmes, et des enfants «face à l’hostilité des manifestants» (Ibidem). Ce brave homme avait pourtant fait les sommations d’usage (sans mégaphone, certes), comme l’indique l’image ci-dessous..