Étiquettes

,

En vente, cette jolie miniature représentant le républicain François Robert. Je reproduis ci-après la présentation du site de vente en ligne. Il convient d’y ajouter que Robert épousa la journaliste et autrice Louise de Kéralio.

Portrait de Pierre François Joseph Robert (1763 -1826), révolutionnaire qui œuvra pour la République et qui vota la mort de Louis XVI.

Miniature. Porte une inscription au dos qui l’identifie et l’attribue au peintre de miniature Chéreau. Époque début du XIXe siècle. Cadre ovale en bronze finement ciselé.
Dim: 7,8 x 5,7 cm.

Elle peut être rapprochée du portrait peint en 1792 par Jean Louis Laneuville qui est exposé à Versailles depuis 1835.

Homme politique important durant la Révolution Française, Pierre François Joseph Robert (1763 -1826) est successivement avocat, professeur de droit, journaliste et secrétaire de Danton. Il est élu député à la Convention par le département de la Seine et sera fournisseur aux armée jusqu’en 1808. Il sera un des premiers avec Condorcet à préconiser la République en France, il crée en 1790 un journal Le Mercure National qui défend l’idée du Républicanisme.


Il fut un des fondateurs de la société des Amis des droits de l’homme et du citoyen en juillet 1790 ou Club des Cordeliers. Robert est aussi inscrit à la société des Amis de la Constitution ou Club des Jacobins. En avril 1791, il devient président du Club des Cordeliers et, sous son influence, les femmes y sont admises. Le 17 juillet 1791, il rédige sur le Champ-de-Mars la pétition demandant l’avènement de la République, prélude à la fusillade du Champ-de-Mars ce même jour. Le 11 août, Danton est nommé ministre de la Justice et François Robert devient son premier secrétaire.


Élu à la Convention nationale le 12 septembre 1792 en tant que député de Paris, il siège à la Montagne. Lors du procès du roi, il vote pour la mort de Louis XVI et le 20 janvier 1793 contre le sursis.


Régicide, il doit quitter la France en 1815 et s’établit marchand de liqueurs en Belgique.