Étiquettes

, , ,

Le groupe grenoblois Pièces et main-d’œuvre (PMO) pratique une critique philosophique radicale de la technologie, davantage dirigée contre les ambitions humaines (Icare) que contre le capitalisme. Une critique qui ne s’articule pas sur la perspective d’une émancipation collective.

PMO ne se déclare pas « contre la vaccination », mais je n’ai pas pris le temps de vérifier si cette position a été ré·affirmée par le groupe depuis le début de la pandémie de Covid, avant que le gouvernement ne menace de recourir à la vaccination obligatoire.

Le groupe pointe, à juste titre, l’utilisation par le gouvernement de l’«urgence sanitaire» pour renforcer un dispositif de surveillance et de coercition (que j’ai nommé ailleurs la «terrorisation démocratique»).

Aux yeux de PMO, l’ « humanité » s’incarne aujourd’hui dans la figure d’un homme vacciné qui refuserait, par principe égalitaire, d’user de son « passeport » vaccinal et – plus cocassement – dans une iconique patronne de bistrot qui s’interdirait d’interdire (par amour du libre arbitre, s’entend) l’entrée de son établissement à «quelque client que ce soit[1]».

Cette humanité-là sent bon la France de Prévert et Carné, des films en noir et blanc et du Front populaire.

Mais le groupe PMO s’est laissé tenter – 14 juillet oblige – par une évocation historique d’une autre dimension :

Capture d’écran 2021-07-15 à 09.50.30

Je ne reviens pas sur le cliché de Robespierre «voix de la Terreur» ; je me contenterai de pointer la limite du procédé consistant à s’abriter derrière une citation d’autorité, même paradoxale.

En effet, PMO utilise un extrait du discours sur la constitution prononcé par Robespierre aux Jacobins, le 10 mai 1793[2]. Mais voici les deux phrases qui précèdent immédiatement la citation :

Mais il est un moyen général et non moins salutaire de diminuer la puissance des gouvernemens au profit de la liberté et du bonheur des peuples.

Il consiste dans l’application de cette maxime, énoncée dans la Déclaration des droits que je vous ai proposée: « La loi ne peut défendre que ce qui est nuisible à la société ; elle ne peut ordonner que ce qui lui est utile ».

Ordonner ce qui est utile à la société…

Quitte à faire voter Robespierre par table tournante, il faut constater qu’il aurait penché pour la vaccination obligatoire.

___________________________________________________

[1] On imagine les problèmes de conscience de la dite bistrotière, contrainte depuis plusieurs années d’interdire à quelque client que ce soit de fumer dans son établissement !

[2] OMR, t. IX, Discours (4e partie) Septembre 1792-Juillet 1793.