Étiquettes

, , ,

Ayant commencé la lecture (les cent premières pages) du livre de Mathilde Harel, je découvre que Robert Margerit a publié de très nombreuses chroniques, littéraires, artistiques… et historiques dans Le Populaire du centre. Hélas il a, si j’ose dire, poursuivi sa collaboration au journal, continué sous contrôle nazi, et rebaptisé L’Appel du Centre.

Conservateur, Margerit l’était, au moins alors (j’aborde bientôt la lecture de chapitres qui vont m’éclairer sur ce point) mais non nazi. Il n’en demeure pas moins que la juxtaposition des textes, à la une du journal produit un effet pour le moins violent, comme on en jugera par les extraits de deux livraisons reproduits ci-dessous (la totalité du journal a été numérisée par la Bibliothèque numérique du Limousin et se trouve en accès libre).

Passé cette première impression, il faut noter la relative incongruité de longs articles à la une à propos de la Révolution française dans un journal qui sert la Révolution nationale, la seconde fonctionnant en partie comme expiation de la première.

Cliquez sur les images pour les AGRANDIR.